Mes Plans ‘A’, ‘B’ & ‘C’

Parfois pour survivre aux épreuves il faut se doter d’un plan A, d’un plan B et même d’un plan C.

Par Sylvain Perron massothérapeute

 

  Nous vivons tous diverses situations où nous nous sentons pris dans le tourbillon de la vie familiale et professionnelle sans devoir s’auto-pénaliser si toutefois on voulait initier un réel changement du rythme des choses autour de nous. Parfois l’espoir réside en l’achat d’un billet de loterie qui avec de la chance pourrait tout changer en un seul claquement des doigts. Malheureusement les probabilités jouent contre nous et le rêve qu’enfin les choses changent à notre avantage sont si minimes que la réalité nous rattrape bien avant longtemps.

Est-ce qu’il y a des solutions à tout ça? Bien la réponse est affirmative, il faut tout simplement se doter d’un autre scénario ou même de plusieurs scénarios comme ceci. On se dit que mon plan ‘A’ est la situation actuelle à améliorer où l’on verbalise ce qui ne va pas en le partageant avec les autres, au risque du jugement, en d’autres mots on demande de l’aide et de l’écoute pour passer à travers malgré les effets négatifs qui prévalent. Rien de mieux que de se faire dorloter un peu en passant au spa. Se faire du bien et améliorer sa qualité de vie pour l’espace d’un moment, se resourcer pour mieux cheminer dans sa voie principale, la massothérapie est là pour ça.

Mais encore mieux, c’est de se doter à la fois en parallèle d’un plan ‘B’ de rechange au cas où le plan ‘A’ ne réponde plus à nos attentes. On se garde un AS dans sa manche en sourdine et qui pourrait prendre place à tout moment. Mais cela demande de la patience et du temps de préparation. Il faut arrête de se dire que tout est déjà joué en raison de notre âge, de notre situation familiale ou autres c’est totalement faux. Par exemple, on peut suivre des formations à temps partiel pour mieux se positionner sur le marché du travail ou bien donner du leste et entreprendre quelque chose qui est diamétralement différent. Les limites sont souvent nos propres limites intérieures et notre jugement trop sévère sur soi-même. On avance ses pions ‘A’, ‘B’ et ‘C’, un à un sur l’échiquier de la vie. Le simple fait de savoir qu’on a multiples possibilités nous donne automatiquement plus de confiance en soi, car sachant qu’on n’a pas trop loin, d’autres solutions de rechange qui peuvent être mises de l’avant au bon moment.

Nous vivons tous des problèmes avec des situations différentes mais qui se ressemblent incroyablement. On l’entend au fil des discutions avec les clients et on se voit facilement à travers eux. La pensée qui nous vient le plus souvent est de nous dire, que nous aussi, nous avions vécu cela dernièrement et curieusement après disons cinq ans plus tard, on a tous survécu et passé à travers la tempête et nous en sommes rendu à autre chose maintenant. Dites-vous, mes premiers outils sont la confiance en soi, la massothérapie, mes nouvelles options de vie et un désir profond de vivre mieux.

« Aujourd’hui j’ai initié du changement en combinant mes plans ‘B’ et ‘C’, pour remplacer mon plan ‘A’ qui était néfaste à ma qualité de vie et j’en suis fort heureux »

0 commentaires

Laisser un commentaire

What are you working on?

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *