Votre posture : synonyme de tension

Les lignes posturales chez l’homme et la femme sont directrices de l’emplacement des membres du corps. Ces lignes de gravité antéro-postérieures (d’avant à en arrière), Céphalo-caudal (de haut en bas), etc. juste pour en nommer quelques-unes sont des points de repère anatomiques pour le corps. Lorsque vous avez mal au dos ou aux hanches souvent s’il n’est question de maladie c’est que les membres de votre corps sont déphasés de ces lignes anatomiques directrices. Notre posture se bat sans relâche à contrattaquer les conséquences de la gravité atmosphérique qui plonge de haut vers le bas sur notre tête, disque vertébral et qui passe par le fémur. L’attraction terrestre crée une force venant du bas vers le haut passant par les pieds, fémur et symphyse pubienne. La rencontre au niveau du bassin de ces deux forces opposées va engendrer une distorsion des branches ilio-pubienne et des ailles Iliacs, les muscles les moins forts que ce soit dans le bas ou le haut du corps ne seront en mesure de gardé le bassin et les membres du corps dans leurs axes respectifs. Le corps se sentant en danger va immédiatement spasmer les régions les plus faibles afin de changer les lignes de de tensions. Lorsque la région reprend de sa musculature et que les forces de tensions s’annulent, le cerveau enlève les spams dans les régions et c’est le retour à la normale.

Venez me rencontrer au centre kinésis, je me ferais un plaisir de soigner vos tensions indésirables.

 

Vincent Beaugrand-Champagne

Kinésithérapeute/Massothérapeute sportif

Centre Kinesis, Saint-Lambert

 

 

Une colonne en courbes !

« ’Quand je me couche sur le dos, je fais mon possible pour l’aplatir sur le matelas »’ ; « ’J’ai un problème au bas du dos parce qu’il est cambré alors que mon instructeur me dit qu’il doit être plat »’ ; « ’À la radiographie de mon cou, j’ai vu qu’il était concave en arrière, ma mère m’a dit que c’est très mauvais »’. C’est le genre d’affirmation que j’entends très souvent dans mon cabinet, surtout à la première consultation.

Il est très commun d’entendre dire que le dos doit être DROIT ! En effet, un des plus grands mythes perpétués à travers le monde du sport ou à travers des notions culturelles transmises est que le bas du dos doit être plat pour éviter d’avoir mal.

DEVINER QUOI ?

Le dos doit être courbé ! Mais pas de n’importe quelle façon, bien sûr. Notre colonne vertébrale est faite naturellement de succession de courbures. Elles portent le nom de « ’Lordose »’ au niveau lombaire et cervical, et « ’cyphose »’ au niveau thoracique. La fonction majeure de ces courbures est en effet l’absorption des chocs à la manière d’un ressort. L’effacement de ces courbures, le fameux bas du dos plat, ou la colonne vertébrale du militaire en garde-à-vous est ce qu’il y a de plus problématique ! Et pas seulement localement !

La colonne vertébrale est en effet une seule unité fonctionnelle formée de 33 vertèbres, dont les 8 dernières sont soudées au niveau du Sacrum et du Coccyx. Les divisions des régions de la colonne sont d’ordre purement « ’anatomique »’. C’est-à-dire, pour mieux nous repérer, nous avons décidé de les diviser en sections plus ou moins semblables. Ceci pour dire que le changement d’une courbure à un niveau va invariablement affecter tout le reste de la colonne vertébrale. Pratiquement, un aplatissement du bas du dos va également aplatir le cou, et donc il est vraiment commun de se plaindre d’un mal au cou, mais « ’ça a commencé au bas du dos il y a 2 mois »’ ou bien « ’ mon cou me fait mal depuis quelques semaines, mais mon bas de dos est mal en point depuis tellement longtemps que je m’y suis habitué »’.

 

ALORS QUE FAIRE ?

Une évaluation posturale en kinésithérapie va déceler les problèmes locaux générant des douleurs, mais également va étudier le corps dans sa totalité pour aller réparer la source du problème. Ainsi après cette évaluation, je pose un plan de manœuvres et d’actes kinésithérapiques visant à abolir les douleurs locales et à corriger le facteur causal.

Vous avez des doutes, consultez au plus vite avant l’installation de douleurs chroniques. Une évaluation mettra à jour les différents problèmes, et le traitement curatif et préventif assurera une fonction saine de toute votre colonne vertébrale !

Vos retrouvailles vous barrent le dos ?

Ça y est ! C’est la rentrée ! Les enfants sont de nouveau dans la routine des 9 prochains mois, et de l’hiver qui s’en vient avec !

Après un été bien entouré de nos bambins, la rentrée signe également une période difficile pour les parents aussi bien que les enfants ! Ils s’en vont de nouveau pour la journée. On a la paix pour quelques heures, et puis ils commencent à nous manquer.

Vient le temps de les accueillir !

Et qui dit accueillir, dit se pencher, prendre dans les bras et porter. Aïe ! C’est là où ça peut vraiment mal tourner. En se penchant vers nos petits, on ne fait pas nécessairement attention à nos mouvements. En effet, ils sont courts de tailles et supposément ne pèsent pas trop lourd. Alors on fléchit le dos, on se courbe en avant, on passe nos bras sous ceux de nos enfants, et en toute assurance, on les soulève d’un coup sec. 3 secondes plus tard, quelque chose commence à travailler le bas du dos. Souvent le soir même ou le lendemain, on se retrouve complètement invalides avec un dos barré ! Ce qui était supposé être un moment de joie finit par nous bloquer avec tout le bouquet de douleur et de limitations !

La solution ?

Au moment d’accueillir notre enfant, il suffit d’une simple petite astuce :

  1. S’accroupir et se mettre à leur niveau.
  2. Les prendre dans les bras bien tenus contre notre corps.
  3. Se relever en utilisant nos jambes.

Et le tour est joué ! Une seconde d’attention prévient une semaine de douleur !

Bonus !

Ce mouvement en fait peut être utilisé pour ceux parmi nous qui n’ont pas le temps de s’entraîner. Il suffit de bien prendre notre enfant dans les bras, plaqué contre notre corps et de faire des séries d’accroupissements et de redressements ! Façon très ludique de faire un squat parent-enfant, ne causant que des bénéfices !

 

Le stress et la massothérapie !

Saviez-vous qu’un Québécois sur quatre a déjà quitté son emploi dû au stress ? Cet état de tensions permanentes amène donc de véritables conséquences sur le corps et l’esprit : douleurs musculaires, troubles de sommeil, anxiété, épuisement professionnel, dépression, etc. Puisque le stress est en tête d’affiche des causes de maladie, il devient primordial de le contrer et le prévenir. Bonne nouvelle : le massage est un remède reconnu scientifiquement pour contrer le stress et ses effets négatifs. Lorsqu’un massage professionnel est octroyé, le cerveau libère les hormones du bien-être, dont la sérotonine et l’ocytocine et diminuant par le fait même la sécrétion de cortisol, l’hormone du stress. Les effets de bien-être physique et mental des massages de relaxation ne sont donc pas uniquement contextuels, ils sont physiologiques, réels et concrets. En résumé, les massages de relaxation ne sont pas un produit de luxe comme un souper dans un grand restaurant, ils sont beaucoup plus que ça ! Prenez soin de votre corps !

 

Marie-Hélène Turgeon

Orthothérapeute

 

L’importance d’une bonne posture

Eh bien oui, les vacances sont finies! Vous avez recommencé le travail et les douleurs aux épaules, au bas du dos et au cou sont survenus avec la rentrée scolaire ! Ne vous inquiétez pas, il existe des solutions durables pour vous. La kinésithérapie et une bonne posture peuvent vous aider.

 

            Tout le monde nous parle de l’importance d’avoir une bonne posture. Toutefois, nous ne semblons jamais vraiment savoir en quoi notre posture est si importante pour nous. Prenons par exemple une personne qui travaille devant un ordinateur huit heures par jour, si le poste de travail de cette personne n’est pas ergonomique, celle-ci aura tendance à arrondir son dos de façon naturelle. D’une part, la gravité sur sa tête va perdurer, et puis les huit heures par jour que le corps est dans cette position, des douleurs apparaîtront dans les épaules, dans la nuque et/ou dans le bas du dos. La bonne nouvelle c’est que votre corps vous envoie un signal d’alarme pour vous dire que quelque chose ne va pas et qu’il faut s’en occuper rapidement. Le corps a aussi cette magnifique capacité à s’adapter à toutes les situations. Avec le temps, il va commencer à se figer dans cette position, épaules enroulées par en avant, tête antéprojetée, haut du dos rond, etc. Ainsi, une mauvaise posture maintenue pendant une longue période de temps peut même entraîner la disparition de toute douleur quelconque. Si la douleur disparaît vous allez me dire qu’il n’y a plus de problème, toutefois, figé dans cette position le corps éprouve tout de même des difficultés même si nous ressentons pas de douleur.

 

            Essayez cela : Penchez-vous par en avant comme si vous étiez devant l’ordinateur et prenez une grande respiration…. Difficile n’est-ce pas ? Pourtant il est essentiel de respirer pour vivre. Et si les poumons n’ont pas assez de place pour se remplir, n’oublions pas que le cœur se trouve au milieu. Mais ne soyons par alarmiste, il faut un grand nombre d’années pour en arriver à ce stade, c’est pourquoi il est important de faire analyser votre posture par un professionnel comme un kinésithérapeute qui est spécialiste dans ce domaine. Il pourra vous aider ensuite avec des techniques de massage précises, des mobilisations passives et actives ainsi que de bonnes recommandations et exercices, qui vous permettront de retrouver une bonne posture. Donc, une bonne posture est importante pour obtenir la santé au quotidien.